Sélectionner la langue:

« Je me suis toujours sentie comme chez moi chez EQOS Energie. »

Katharina est revenue chez son premier employeur après quatre ans d’abstinence et s’occupe d’une multitude de thèmes concernant différentes unités. Elle met toujours l’accent sur l’assurance-qualité et l’optimisation des processus

Interview avec Katharina (32), responsable du management de la qualité en Autriche au sein de la Corporate Unit HSEQ

Katharina est ingénieur industriel. Les stages, qu’elle a effectués pendant ses études dans le management de la qualité, ont suscité son intérêt pour le management de la qualité, qui l’a convaincu par ses activités variées et interdisciplinaires. Elle a trouvé son premier emploi après ses études chez EQOS Energie. Elle a finalement voulu employer ailleurs les connaissances acquises ici. Elle est revenue nous rejoindre à un poste avec davantage de responsabilités après quatre ans d’interruption.

Pour moi, qualité signifie faire les bonnes choses au bon moment de façon appropriée. Pour une entreprise, c’est le seul moyen d’agir efficacement de façon performante et d’évoluer en permanence. Dans ce contexte, j’apprécie énormément cette citation de Tiger Woods : « Je ne mesure pas mon succès au nombre de mes victoires mais au fait de m’améliorer année après année. » C’est précisément ce qui se cache derrière la qualité et ce que je fais dans mon métier : de nouveaux objectifs sont fixés et des mesures sont initiées chaque année sur la base d’audits, d’examens et d’exigences externes. Ils sont contrôlés régulièrement pour savoir si nous sommes sur la bonne voie – fidèles au thème d’une amélioration permanente.

En principe, le management de la qualité se penche sur de très nombreux thèmes car je dois m’occuper de toutes les unités d’EQOS Energie. Ça rend le travail très polyvalent. Actuellement, l’accent est par exemple mis sur le management des processus. On y aborde la visualisation des opérations, on prépare tous les documents avec les exigences comme les formulaires et les listes de contrôle, etc. De plus, nous nous préparons toujours pour nos audits annuels. Chaque année, nous répondons aux questions des auditeurs externes sur notre organisation. Il en résulte de nombreuses exigences auxquelles il faut répondre, comme par exemple des mesures pour la protection de l’environnement ou le rendement énergétique. Mais j’effectue aussi des audits internes pour lesquels je me rends dans tous nos sites. Je me fais montrer sur place dans quelle mesure nos structures existantes fonctionnent ou s’il existe des potentiels d’optimisation. J’apprends ainsi également à mieux connaître de nombreux collègues et je me rends compte sur place de l’excellent travail qu’ils fournissent au quotidien. Ces audits sont extrêmement importants car nous pouvons également présenter la certification à nos clients – nous ne remportons pas les marchés sans les critères de qualité correspondants.

» Je sais que je peux faire avancer les choses dans le management de la qualité. «

J’y ai occupé mon premier emploi après mes études. Après quatre ans et demi au sein de l’entreprise, j’avais l’impression de devoir faire de nouvelles expériences dans le monde du travail. J’avais besoin de voir les choses sous un angle différent. Mais je suis toujours restée en contact avec EQOS Energie car j’entretiens des liens étroits avec l’entreprise et les collègues. Et il y a toujours fort à faire. Je sais que je peux faire avancer les choses dans le management de la qualité. J’ai en outre été très motivée par le fait que l’entreprise souhaite faire évoluer les processus. Après mon retour, j’ai été promue au poste de responsable du management de la qualité en Autriche. J’assume donc encore plus de responsabilités qu’avant.

Mon travail génère une plus-value pour les collègues – l’analyse des processus permet par exemple de contrôler leur utilité et de les reformuler. Ils sont ainsi optimisés pour simplifier le travail quotidien de toutes les personnes concernées et pour faciliter la formation de nouveaux collègues dans ces domaines. C’est une tâche exigeante mais aussi extrêmement utile. Je me réjouis en outre toujours quand quelqu’un me pose des questions pour savoir comment le système fonctionne : les collègues sont sensibilisés à ces thèmes, ils s’engagent à fond. Et quand ils reconnaissent de façon proactive qu’il y a un problème avec le processus ou qu’ils soumettent des suggestions d’amélioration, nous sommes face à la situation idéale et je sais que je fais du bon travail.