Sélectionner la langue:

« On reste là où on se sent bien, malgré les évènements »

Les lignes aériennes sont le thème dominant dans les frères et sœurs Edin, Mirsada, Senad et père Redzep.

Interview avec les frères et sœurs Edin, Mirsada et Senad, fermement enracinée dans le secteur des lignes aériennes

Voir la famille, pas seulement en privé mais également en permanence au travail : c’est le quotidien des frères Senad (45), Mirsada (40) et Edin (28). Il y a peu, leur père, Redzep Karahasanovic, était encore de la partie mais il a pris une retraite bien méritée et il ne vient plus que pour donner un coup de main de temps en temps.

Senad : C’est super quand on s’entend aussi bien que nous. On peut aborder différents sujets de temps à autre et chez nous, EQOS Energie est toujours présente. Notre père est toujours très intéressé par tout ce qui se passe. Comme nous travaillons dans différents domaines, nous nous complétons parfaitement.

Mirsada : Je pense exactement la même chose. Nous nous soutenons mutuellement et au début, c’était plus facile d’interroger ses frères quand quelque chose n’était pas clair.

Senad : Ce n’était pas vraiment prévu. Mon père a commencé ici et je ne voulais travailler avec lui que pendant six mois. Cela fait maintenant 26 ans que ça dure.

Edin : J’ai fait un premier stage chez EQOS Energie il y a 14 ans avant de travailler comme employé de banque à partir de 2012. Je connaissais toutes les histoires de mon père et de Senad ainsi que les récits des interventions dans différents pays. Je trouvais ça passionnant et je voulais voir ça de plus près.

Mirsada : Chez moi, c’était plutôt le fait du hasard et j’ai donc également atterri dans les lignes aériennes, comme mes frères. J’ai travaillé à la réception en 2009 et il y a six ans, on m’a demandé si je ne voulais pas changer. C’était un nouveau défi passionnant et je ne regrette rien.

» Nous sommes quasiment une petite famille dans une grande. «

Mirsada : Ce que je préfère, c’est l’atmosphère familiale au sein de l’équipe. Nous sommes quasiment une petite famille dans une grande. En tant qu’assistante d’équipe, je découvre sans cesse de nouvelles choses et j’ai de nombreux contacts avec mes collègues.

Edin : Bon, honnêtement, j’aime tout. Pour moi, les contacts personnels sont également très importants. C’est pourquoi je me rends souvent sur les chantiers pour parler avec les monteurs. J’adore voir du pays. Ainsi, je découvre toujours de nouveaux endroits. Rester assis derrière un bureau, ce n’est pas ma tasse de thé car j’ai besoin de changement.

Senad : J’ai longtemps travaillé sur des chantiers, d’abord dans la technique de télécommunication, puis dans les lignes aériennes et la construction de pylônes. J’ai malheureusement souffert d’une hernie discale et j’ai dû cesser de travailler en extérieur. Maintenant, je travaille comme gestionnaire de machines et d’engins pour les lignes aériennes. Mon expérience sur le terrain m’aide énormément quand il s’agit de réagir rapidement et de résoudre les problèmes. Avec les Autrichiens et Luxembourgeois, nous formons une super famille et pour moi, malgré les différentes sociétés nationales, il n’existe qu’une seule EQOS Energie. Même s’il s’est passé beaucoup de choses ces dix dernières années, on reste là où on se sent bien.