Sélectionner la langue:

« Nous avons travaillé dans deux univers différents »

Les deux contrôleurs de projet Christian et Fillip font le bilan de leur première année chez EQOS Energie.

Interview avec Christian et Fillip (tous deux âgés de 34 ans), contrôleurs de projet au sein de l’unité commerciale de la construction de lignes aériennes

Christian et Fillip ont fait leurs débuts comme contrôleurs de projet chez EQOS Energie en même temps il y a un an. Ils ont déjà vécu beaucoup de choses pendant cette année, principalement l’intégration de la Bilfinger FRB dans l’EQOS Energie. Ils ont travaillé dur toute l’année dernière pour récolter à présent les fruits de leur travail.

Christian : Au début, il y en a certainement eu plusieurs. Nous étions tous les deux nouveaux chez EQOS Energie et nous ne connaissions donc ni les structures, ni les déroulements dans l’une et l’autre société. Le grand défi consistait donc à se mettre à la place des deux entreprises rapidement, à regrouper leurs potentiels respectifs et à évaluer tous les projets de façon uniforme. Nous avons certes reçu des délais pour l’implémentation de la Bilfinger FRB mais nous avons eu les mains libres pour réaliser les tâches qui nous incombaient. Je pense que c’était très positif pour ce processus.

Fillip : Au départ, nous avons littéralement travaillé dans deux univers différents, chez EQOS Energie et chez Bilfinger FRB. Il y avait d’une part deux systèmes informatiques différents et d’autre part deux approches d’évaluation différentes des projets. Notre tâche consistait donc à intégrer l’univers FRB dans EQOS Energie. Nos débuts ont été directement très passionnants car nous avons accompagné l’ensemble de la migration, dans laquelle nous avons été totalement impliquée. Le fait que nous ayons fait nos débuts ensemble chez EQOS Energie était un avantage indéniable. Nous avons ainsi eu à relever les mêmes défis et nous nous sommes complétés à merveille.

Fillip : En principe, nous analysons tous les projets de construction de l’unité commerciale de la construction de lignes aériennes en ce qui concerne les coûts et les avantages. Cela comprend également des entretiens mensuels d’évaluation des projets avec les chefs de projet compétents. Nous déterminons ensemble les besoins restants jusqu’à la fin du chantier. Le processus d’évaluation se compose de deux étapes : On commence par valider la situation effective sur la base des prestations effectuées à ce jour. Ensuite, on analyse les prestations de construction restantes et on réalise une analyse détaillée globale des projets en ce qui concerne l’évolution de la marge brute. Nous préparons le rapport mensuel de l’unité commerciale globale et rendons compte directement à la direction.

Christian : Nous avons accompli beaucoup de choses pour l’intégration de l’entreprise et des systèmes et nous avons fait le travail préalable nécessaire pour notre travail actuel. Nous avons mis en place de bonnes structures et optimisé les déroulements – mais ces opérations ne sont pas encore terminées. Nous continuons à nous améliorer nous-mêmes ainsi que les processus pour améliorer en permanence la qualité des évaluations et pour continuer à aider les chefs de projet. En général, nous nous chargeons déjà d’un très large éventail de tâches. Il s’agit surtout d’évaluer l’état actuel de différents projets de construction ; chacun de nous est ici chargé de propres profit center pour nous occuper de la totalité de l’unité commerciale. Nous accompagnons un projet pendant la quasi-totalité de son cycle de vie – nous y jetons un coup d’œil, de juste avant la soumission de l’offre jusqu’à la fin. Observer l’évolution sur une période aussi longue est une composante passionnante de notre travail. Étant donné que nous organisons et planifions tout nous-mêmes, nous devons travailler de façon structurée pour garder une bonne vue d’ensemble. Comme nous sommes impliqués dans la quasi-totalité des travaux commerciaux, nous formons le point de jonction commercial pour tous les collègues des secteurs opérationnels.

» Nous sommes fiers de nos accomplissements. «

Fillip : Pour nous et pour de nombreuses personnes impliquées, l’intégration a tout d’abord été un terrain inconnu et nous devions parfois compter uniquement sur nous-mêmes. Nous avons en outre réfléchi nous-mêmes à des solutions possibles. Ici, nous avons mis l’accent sur le fait de garantir une qualité haut de gamme en un temps record. Les débuts étaient vraiment passionnants mais pour finir, c’est le résultat qui compte et nous avons œuvré en ce sens. Nous abordons l’avenir avec confiance et nous nous réjouissons de nouveaux potentiels d’évolution.

Christian : La charge de travail est certes élevée – ce qui n’a rien d’inhabituel dans le secteur du contrôle de gestion – mais nous nous sommes très bien intégrés et nous avons bénéficié du soutien du Corporate Controlling. Travailler avec les collègues est très plaisant et la cohésion est super. Nos tâches se situent à un très haut niveau et sont très exigeantes. En plus du travail lié au projet, de plus en plus de responsabilités et de tâches sont venues s’y rajouter au cours de l’année, ce qui a finalement permis de réunir les tâches en une grande unité.

Fillip : Avec la répartition par profit center, nos domaines sont clairement définis mais les tâches en elles-mêmes sont semblables. Ainsi, nous travaillons entre autres avec les mêmes outils, nous nous concertons pour les nouveautés et nous échangeons nos idées. Il n’y a pas de carcan strict mais une marge de manœuvre suffisante pour les optimisations et les nouvelles idées. Il en résulte des effets de synergie entre nous, garantissant ainsi une base fructueuse pour une bonne collaboration.

Christian : Nous attachons une très grande importance à la qualité – ce que nous faisons, nous le faisons bien. Surtout parce que nous avons cette exigence de qualité envers nous-mêmes mais aussi parce que nous assumons la responsabilité quand il est question de résultats. C’est pourquoi nous parlons beaucoup et souvent avec les chefs de projet pour disposer de toutes les informations disponibles de manière transparente.

Christian : Au début, il faut de l’endurance car les premiers mois sont très stressants et exigeants à cause de la multitude des systèmes et des changements. Il y aura beaucoup de choses inconnues mais une fois qu’on est dans le bain, qu’on s’est intégré et qu’on connaît les collègues, tout est nettement plus facile. Fais preuve d’initiative personnelle et d’engagement et tout ira bien.

Fillip : Si tu t’attelles à cette tâche, ce sera passionnant, je te le garantis ! Tu apprendras à connaître beaucoup de gens intéressants, tu participeras à des changements et tu ne t’ennuieras jamais. Des moments passionnants, qui te permettront d’évoluer, t’attendent.