Sélectionner la langue:

« L’important est que tous, nous conjuguions nos efforts pour poursuivre le même objectif »

En tant qu'acheteuse junior, Tanja est l'interface entre différents domaines et l’interlocutrice pour de nombreux collègues.

Entretien avec Tanja (29 ans), acheteuse Junior dans l’unité achats et approvisionnement d'EQOS Energie

Tanja peut difficilement dire si elle a plus à faire à des personnes ou à des chiffres. En tant qu’acheteuse junior, Tanja est l’interface entre différents domaines et l’interlocutrice pour de nombreux collègues. Née dans le Bade-Wurtemberg à Böblingen près de Stuttgart, elle travaille chez EQOS Energie depuis environ un an et demi et achèvera prochainement ses études en gestion d’entreprise.

Je suis en général quelqu’un de très analytique. Parallèlement à mes études en gestion d’entreprise, j’ai toujours travaillé, plus récemment j’étais en charge dans une grande banque autrichienne de la surveillance des transactions et des déclarations de soupçons de blanchiment d’argent. Souvent, il s’agissait de millions de dollars, ce qui était très excitant.

Ici aussi, les chiffres sont mes compagnons quotidiens, car je suis désormais responsable du service Achats indirects, très diversifié et incluant les fournitures de bureau, les vêtements de travail, les équipements de protection, mais aussi les véhicules, le service de nettoyage ou l’électricité pour les sites. Afin de pouvoir conclure des contrats optimaux pour l’ensemble de l’entreprise, nous devons demander et renégocier un grand nombre d’offres, et toujours garder une vue d’ensemble.

Avec un outil que j’aime et que je déteste à la fois : les listes Excel. Le défi consiste à évaluer 20 000 lignes de données de sorte qu’à la fin il reste cinq lignes qui vous montrent comment obtenir les meilleures conditions. Si cela réussit, le côté souabe qui sommeille en moi est satisfait (rires).

» Le travail est très varié et l’on apprend à connaître de nombreux collègues en un rien de temps. «

En tous cas, nous recevons beaucoup de feedbacks internes. Mais j’aime ça, parce qu’ainsi le travail est très varié et l’on apprend à connaître beaucoup de collègues en un rien de temps. Certes la communication n’est pas toujours facile en raison des différents dialectes en Autriche, et aussi en Allemagne, mais ce n’est pas un problème tant que le courant passe. L’équipe me tient vraiment à cœur et je suis toujours heureuse quand je peux aider quelqu’un rapidement.